Une histoire invraisemblable pour promouvoir le fact checking

Par Jules S. le 11/04/2019

Même les histoires vraies peuvent sembler fausses.

Aujourd’hui, nous pouvons facilement comparer Internet à “l’hyper-marché” de l’information. N’importe qui y trouve n’importe quoi, mais comme dans chaque magasin, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Les fake news, ou “infox”, sont les produits avariés d’internet. Évidemment, les rumeurs, les mensonges, les escroqueries étaient déjà monnaie courante, bien avant l’ère du numérique. Mais nous pouvons affirmer sans trop prendre de risque qu’Internet a nettement contribué – malgré lui – à la diffusion d’informations non vérifiées.

Le site brésilien Boatos.org a justement été créé pour mettre un peu d’ordre dans cet immense flou. Selon lui, “cet espace a été conçu uniquement pour compiler certains des plus gros mensonges en ligne. L’intention de boatos.org est précisément d’apporter aux utilisateurs d’Internet un service simple et fiable”.

Pour illustrer la volonté de son service, la plateforme imagine, aux côtés de l’agence brésilienne Filadelfia, un court-métrage basé sur un récit totalement incroyable : l’histoire de Tsutomu Yamaguchi. Le film présente la vie extraordinaire de ce japonais, survivant des deux bombardements les plus meurtriers de la Seconde Guerre mondiale : Hiroshima et Nagasaki. Aussi véridique soit-elle, une histoire comme celle-ci peut sembler fausse. À l’inverse, une histoire fausse peut aisément paraître vraie. Comme le précise Boatos.org, mieux vaut faire la différence.

Rien de plus efficace que de présenter des faits : cette histoire paraît invraisemblable, mais elle est pourtant vraie. La plateforme décide également d’apporter une dimension artistique à cette opération. En effet, la vidéo ressemble à s’y méprendre à l’opening d’une nouvelle animation japonaise. Le visionnage n’en est que plus intéressant.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant