L’e-commerce français n’a pas profité de l’effet « Gilets jaunes »

Par Élodie C. le 14/01/2019

Des chiffres stables par rapport aux fêtes 2017.

C’était l’une des craintes des commerçants pendant les fêtes : que le mouvement des Gilets Jaunes incite les Français à privilégier l’e-commerce plutôt que les boutiques physiques pour leurs emplettes de Noël. D’après l’enquête CSA / Fevad sur les comportements d’achat des Français lors des fêtes de fin d’année, il n’y a pas eu l’effet Gilets jaunes attendu ou redouté. Comprendre, l’e-commerce n’a pas été surinvesti par les Français à cette période.

Le nombre d’acheteurs sur Internet est même stable par rapport à 2017 : 73% des e-acheteurs y ont fait leurs achats, contre 75% l’année passée. Le panier moyen pour ce Noël est de 289 euros, un montant qui est lui aussi resté stable pour 51% des interrogés. Si l’on regarde plus en détail, ce sont les hommes, les personnes âgées de 50 ans et plus, les CSP+ ainsi que les habitants de la région parisienne qui se sont octroyés un budget plus important que la moyenne, selon les chiffres présentés par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) et l’institut de sondage CSA.

Le mouvement des Gilets jaunes semble donc avoir eu un impact mesuré sur la consommation en fin d’année puisque 75% des répondants affirment ne pas avoir acheté moins de cadeaux que l’année passée, que ce soit sur Internet ou en magasin. En outre, il n’y a pas eu de report des achats physiques vers Internet : « En effet, si 32% des e-acheteurs français déclarent avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux sur Internet pendant le mouvement des Gilets jaunes, en parallèle, 27% déclarent quant à eux avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux en magasin« , souligne l’étude.

En revanche, les commerçants ont été lourdement touchés, certains ont perdu jusqu’à 70% de leur chiffre d’affaires. De son côté, la grande distribution évalue la perte de son chiffre d’affaires liée aux blocages d’entrepôts et/ou de magasins entre 300 et 500 millions d’euros en novembre et décembre derniers. Toutefois, les craintes quant à d’éventuels retards sur la livraison des commandes passées en ligne n’ont pas eu lieu : « la chaîne logistique du e-commerce a su s’adapter aux circonstances« , rapporte encore l’enquête.

Finalement, le taux de satisfaction des achats de Noël effectués sur Internet reste très élevé (98%), comme l’année précédente. À ceci près que la part des personnes « très satisfaites » de leurs achats a pris 4 points, passant de 48% à 52%.



Méthodologie
Depuis 2013, le Baromètre Fevad/CSA mesure les intentions de faire les soldes en ligne. L’enquête a été réalisée en ligne du 26 au 31 décembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 1 010 e-acheteurs français (c’est-à-dire toute personne ayant au moins déjà réalisé un achat sur Internet) de 18-74 ans constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région, fréquence d’achat en ligne). Les résultats sont redressés afin d’être représentatifs du profil des e-acheteurs français.

News Scan Book

Comment créer une Story réussie ?
 #SimplyYou #MakeYourAwesomeCover
Les bons jours artisans de Loxam

1

2

3

4

5

Précédent Suivant