Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence BETC Paris

S’engager en faveur de la déclaration sur la sécurité des écoles #ProtectSchools

17 novembre 2016

Human Rights Watch, l’organisation internationale de défense des droits humains, s’est engagée dans le combat mondial pour la sécurité dans les écoles.

Ainsi HRW, accompagnée de son agence BETC, a décidé de donner un grand coup de projecteur à la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, un accord non-contraignant proposé au soutien des États lors d'une conférence internationale organisée à Oslo (Norvège) en mai 2015.

Réalisée gracieusement par Reynald Gresset (la PAC), et diffusée en amont de la Journée internationale de l’Enfant le 20 novembre, la campagne nous montre une fillette dans son école,  que l’on sent terrifiée. Elle essaie de se faufiler entre des silhouettes qui la bousculent, elle parcourt, terrorisée, les couloirs de son école, à la recherche d’un endroit où elle pourrait enfin être en sécurité. La raison de son effroi : l’école est occupée et utilisée par toute une armée. Peur palpable, menace tangible : le film recrée l’ambiance sombre et fébrile d’une école occupée.

En temps de guerre, les écoles sont souvent exploitées à des fins militaires. Elles deviennent des cibles. Et c’est plus généralement l’éducation qui est en danger : baisse de la scolarisation, décrochage scolaire, perte de temps d’enseignement, pendant une durée souvent indéfinie, en sont les conséquences. A la souffrance de la guerre s’ajoute une catastrophe éducative pour les enfants.

De plus, nombre d’enseignants ou élèves se sont déjà fait blesser ou tuer à cause de cette présence militaire. La présence de militaires est une menace particulière pour les filles, et leurs parents sont plus enclins à les tenir à l’écart de l’école quand les soldats sont présents.

C’est pour éviter cela qu’à ce jour, cinquante-six pays se sont déjà engagés en faveur de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles : la moitié des Etats membres de l’Union Européenne ainsi que nombre de pays les plus touchés par les attaques contre les écoles et de l’utilisation militaire des écoles comme l’Afghanistan ou encore la République démocratique du Congo.

Les pays qui soutiennent la Déclaration sur la sécurité dans les écoles s'engagent à rétablir l'accès à l'éducation lorsque les écoles ont été attaquées et à protéger les élèves, les enseignants et les écoles de ces attaques. Ils conviennent de dissuader les forces armées de commettre de telles attaques en s’engageant à enquêter et poursuivre les auteurs de crimes de guerre impliquant des écoles, et de minimiser l'utilisation des écoles à des fins militaires afin qu'elles ne deviennent pas la cible d'attaques.

En juin 2015, la France a voté en faveur d'une résolution qui engage les États membres de l'ONU à « prendre des mesures concrètes pour empêcher que les forces armées et les groupes armés utilisent ainsi les écoles ». Pourtant, à ce jour, la France n’a pas respecté sa propre recommandation.

 

Ainsi, les internautes sont incités à retweeter le film au Président de la République afin de faire adhérer la France à cette déclaration. (https://twitter.com/fhollande)

NB : L’agence BETC travaille bénévolement pour HRW et le film a été produit gracieusement par la PAC.