Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence BETC Paris

L’INTERVIEW CROISÉE

19 janvier 2022

À l'occasion de la sortie de notre dernier film pour Bouygues Telecom "Le Noël qu'on aime", découvrez une interview croisée entre Mathieu Laugier (DG / BETC), Anne-Laure Dreano (Responsable pôle Publicité et Media / Bouygues Telecom) & Tanguy Moillard (Directeur de la Communication / Bouygues Telecom).

 

Les spots de Noël sont un enjeu majeur pour les marques notamment dans le secteur des télécoms, comment faire pour se démarquer de la concurrence ?

Anne-Laure Dreano & Tanguy Moillard : Le meilleur moyen de se démarquer est d’être cohérent avec sa plateforme de marque. Pas seulement à Noël, mais depuis 2 ans nous mettons en scène les relations humaines.

Mathieu Laugier : Ce qui est né il y a quelques années outre-manche est désormais une réalité en France. Noël est devenu une grande bataille de l’attention, et pour la gagner, il faut aller chercher de l’impact, un objet publicitaire jamais vu, qui fasse écho chez un maximum de Français. C’est d’autant plus le cas face à Orange, et je crois que nous nous en sortons très bien.

Les pubs de Noël de Bouygues Telecom sont devenues un événement attendu chaque année. Comment expliquer cet engouement ?

Anne-Laure Dreano & Tanguy Moillard : Engouement, ne nous emballons pas, cela reste de la publicité. Le film de Noël 2018 du Papa qui danse a connu un véritable succès. Depuis nous avons eu à cœur de produire chaque année un film cadeau.

Mathieu Laugier : Le hit de 2018 nous a permis de rentrer dans le grand panorama des marques attendues à Noël. Bouygues Telecom a dans sa hotte tous les ingrédients nécessaires pour plaire aux Français : de la popularité, de la bienveillance, et une dose suffisante de prise de risque. 

Quel a été le processus de collaboration entre Bouygues Telecom et BETC sur cette campagne et pourquoi en être arrivé à Johnny ? 

Anne-Laure Dreano & Tanguy Moillard : Processus assez classique avec un brief, des recommandations créatives et des discussions. Nous avions 2 propositions coup de cœur que nous avons départagées en pré-test quali. Avec notons-le une très forte conviction de l’agence sur cette proposition.

Mathieu Laugier : Est-ce qu’on a un peu insisté ? La réponse est oui. Notre métier est un métier de conviction et de gut feeling, et une opportunité comme celle-ci n’arrive pas sur notre bureau tous les quatre matins. C’est ce qui fait la force de Tanguy et Anne-Laure : oser franchir le pas, et nous aider à imaginer la campagne la plus efficace et ambitieuse possible.

On reconnaît d'ailleurs beaucoup les spots Bouygues Telecom de Noël par la force des propositions musicales : quel a été le point de départ de cette ligne éditoriale « musicale » ?

Anne-Laure Dreano & Tanguy Moillard : Sur le film de Noël 2018 du Papa qui danse, nous avons réveillé un tube musical des années 70 qui a été propulsé N°1 des téléchargements. Depuis nous choisissons des musiques iconiques dont on aime que les paroles appuient le message que l’on délivre, et chaleureuses pour une ambiance feel good.

Mathieu Laugier : Redbone, Elvis Costello, House of Pain, Stevie Wonder, c’est vrai qu’on a un historique 100% Hit Machine. La musique, c’est le premier vecteur d’émotion d’un film publicitaire, et quand le morceau fait partie intégrante de l’histoire, c’est encore plus fort. C’est ce que nous avons fait récemment avec Keep on Fallin’ d’Alicia Keys, et aujourd’hui avec Johnny Hallyday.

Comment faire vivre une légende et lui rendre hommage à travers ce genre de film ?

Anne-Laure Dreano & Tanguy Moillard : La force des musiques de Johnny c’est de rapprocher des personnes de tout âge et de tous horizons. C’est à sa puissance fédératrice que nous voulions rendre hommage, parce qu’elle illustre parfaitement notre signature “on est fait pour être ensemble” .

Mathieu Laugier : Tanguy et Anne-Laure ont tout dit. Johnny était le seul artiste capable de rassembler et réconcilier tous les Français. Mais une légende, cela se respecte. Le film a été tourné avec des fans, avec une de ses guitares, et des dizaines d’objets inédits ayant ponctué sa carrière. Et tout cela s’est fait en très bonne entente avec l’ensemble des parties prenantes.