Retail : la revanche du print sur le digital

Par la Réclame le 03/12/2015

Alors que le marché français de la communication a connu une baisse de 1,6% en 2014, le secteur de la PLV (publicité sur lieu de vente) est stable à 1,1 milliard d’euros et +0,1%.

Les POPAI Awards qui se sont tenus en mars dernier à la porte de Versailles ont vu figurer parmi les lauréats les principales marques du luxe, de la distribution et de la grande consommation. Chanel, Dior et Guerlain ont côtoyé Procter & Gamble et Ferrero au sein de ce palmarès. Cet évènement qui se tient chaque année est toujours l’occasion de démontrer le caractère dynamique et créatif du secteur de la PLV. Cette technique publicitaire regroupe l’ensemble des moyens utilisés sur les lieux de vente ou d’exposition, pour valoriser les marques et leurs produits.

Eric Carabajal, directeur de POPAI France, qualifie la PLV de « dernier point de contact du consommateur avec la marque ». Les dernières études menées sur le sujet attestent en effet que la PLV, combinée au conditionnement et au packaging, joue un rôle déterminant dans la vente en libre service. Sachant qu’un produit a 8 secondes pour attirer l’attention et que ⅔ des achats résultent d’une décision prise en point de vente, il est aisé de saisir le caractère stratégique de la PLV.

Fortement plébiscitée par les industries de la beauté et du luxe, le chiffre d’affaires du secteur PLV représente 1,148 milliard d’euros par an. Fait étonnant : cette bonne santé n’est pas due à la publicité digitale en magasin, en léger repli, comme l’indique le syndicat POPAI dans l’infographie qui suit. En dépit d’une percée il y a quelques années, l’usage de dispositifs digitaux n’est pas majoritaire. La digitalisation de la PLV semble plutôt s’opérer au niveau de la prise de commande, avec des e-commerces comme PLV Express qui proposent des produits standardisés grâce à la data : ne sont retenus que les formats les plus impactants.

Les facteurs clés de succès semblent plutôt être le faible coût et donc la forte rotation des messages rendus possibles par la PLV pour animer un point de vente. Le marketing au point de vente permet encore de fidéliser la clientèle ainsi qu’augmenter et orienter les ventes au moment décisif de l’acte d’achat. Alors que 76 % des décisions d’achats sont prises sur le lieu de vente (selon une étude POPAI « Shopper Engagement Study » de 2012), communiquer en magasin se révèle donc être primordial surtout en cette période de fêtes. La PLV devient alors un support de communication qui peut aussi être un terrain de jeu créatif, notamment avec les nombreuses vitrines mises en place actuellement.

Selon PLV Express, le top 5 des produits les plus susceptibles de générer un acte d’achat :
Le présentoir de comptoir
La PLV chevalet carton
Les urnes
Kit mobile
La PLV avec base

Pour en savoir plus :

Rendez-vous sur le site de PLV Express

Infographie

INFOGRAPHIE Le marche PLV juin2015


Article sponsorisé