Pourquoi Intermarché a fait passer un chou pour une laitue

Par Louise B. le 29/08/2017

Une patate douce, c’est une patate qui a la peau douce ?

En partant du constat qu’un écolier sur trois est incapable de reconnaître un artichaut, un poireau ou encore une courgette, Intermarché accompagné de l’agence Romance lance un spot TV intitulé Les Bons Légumes. Celui-ci met en scène un chef cuisinier qui présente à une dizaine d’enfants toutes sortes de légumes, qu’ils ne reconnaissent évidemment pas, confondent avec d’autres ou encore ignorent leur lieu de récolte.

S’ils ont avant tout un appétit pour les produits riches en énergie, les enfants ont aussi besoin de légumes. C’est pourquoi l’enseigne, engagée depuis plus de 10 ans auprès des écoles et des mairies à l’aide du programme éducatif « À la découverte des fruits de saison », distribuera des kits de sensibilisation dans les écoles primaires. Dès la rentrée, une application sera mise en place pour les enfants – dédiée à l’opération – proposant des mini jeux. Intermarché préserve ainsi son positionnement comme partisan de produits sains et bons pour la santé.

Dernièrement, ce sont les jeunes étudiants, amateurs de la junk food, qui étaient visés à travers le film publicitaire #lamourlamour que vous n’avez certainement pas dû manquer.

Cette campagne s’est déroulée sous forme de teasing grâce à une vraie fausse erreur. Plusieurs affiches dans les lieux publics mettaient en avant le prix d’une supposée laitue avec pour fond d’affiche un chou. Au risque de moqueries sur ses talents créatifs – qui seront vite remises en cause après la diffusion du spot TV – Intermarché a pu bénéficier d’un coup de projecteur provoqué par l’engouement suscité sur les réseaux sociaux.

News Scan Book

Lancement de WASO
Le #JabraTour
Mettez du YOGA dans votre vie

1

2

3

4

5

Précédent Suivant