Étude : usage et avenir des assistants vocaux pour les marques

Par Xuoan D. et Alex D. le 07/09/2017

Retour au plus naturel et intuitif des outils de communication : la voix.

Comme l’expliquent les équipes de J.Walter Thompson London et Mindshare Futures, « il y a toujours eu un intrus dans notre relation avec la technologie : un clavier, une souris ou un écran ». Avec l’émergence des assistants vocaux, nul obstacle, si ce n’est la pertinence encore perfectible des différentes intelligences artificielles du marché.

Afin d’en savoir plus sur l’usage et les promesses de cette nouvelle technologie, les pôles « Innovation » et « Futures » des agences J.Walter Thompson et de Mindshare viennent de dévoiler l’étude Speak Easy.

L’usage

Si l’idée d’interagir naturellement avec son smartphone par la voix nous paraissait lointaine, l’étude « Speak Easy » de J. Walter Thompson nous montre que nous en attendons beaucoup plus qu’avant. Même si les assistants vocaux ne sont pas encore devenus indispensables à l’ensemble du grand public, Siri, Cortana, Alexa ou encore Google Home ont su nous montrer qu’ils (ou elles) pouvaient nous être utiles. Partant de l’expérience utilisateur, cette étude révèle qu’une assistance vocale qui « marche » provoque en nous, un réel sentiment de satisfaction. 88% des interrogés (Royaume-Uni) déclarent trouver le résultat « spectaculaire » quand la machine répond correctement à une requête, aussi simple soit-elle.

Le rapport « Speak Easy » permet d’identifier 4 grandes tendances :

– La voix favorise l’interaction humaine.
– Les consommateurs veulent donner le contrôle à des « majordomes digitaux »
– Les consommateurs veulent établir une relation d’intimité avec les assistants vocaux
– La reconnaissance vocale est moins fatigante mentalement que le tactile ou le clavier.

Si les assistants vocaux semblent être l’aboutissement du couple humain/machine, leur utilisation pourrait paradoxalement nous permettre de nous libérer de la dépendance au mobile en nous laissant plus de temps pour interagir avec notre environnement.

infographie-assistance-vocale

Les principales requêtes :

L’impact sur la mémorisation et l’activité cérébrale :

Pour les marques

Le ticket d’entrée pour proposer un assistant vocal ayant réponse à tout est si élevé, qu’aucune marque ne s’est pour le moment aventuré à vouloir proposer son propre objet connecté. Google (Home), Amazon (Alex), Apple (Siri) et Microsoft (Cortana) bataillent sur ce marché, et représentent une fois de plus des plateformes incontournables pour quiconque voudrait toucher le public.

L’étude Speak Easy donne 5 conseils aux marques, dans leur approche des assistants vocaux :

– Collaborer dès maintenant avec les GAFAM, déjà leaders de ce marché.
– Optimiser ces contenus pour les algorithmes vocaux, représentant ainsi le nouveau SEO.
– Se poser la question de l’interactivité par la voix pour tous les points de contact de la marque.
– Renforcer sa brand utility, une fois de plus.
– Travailler son « tone of voice », littéralement !

Pour en savoir plus, téléchargez l’étude Speak Easy.

News Scan Book

Lancement de WASO
Le #JabraTour
Mettez du YOGA dans votre vie

1

2

3

4

5

Précédent Suivant