Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence MilleSoixanteQuatre

SEO vocal : les enjeux du référencement 2.0

2 octobre 2019

En moins de cinq ans, la recherche vocale a explosé. L’arrivée sur le marché d’intelligences artificielles dénuées d’écrans comme Google Home accentue ce phénomène de plus en plus proéminent, et s’apprête à révolutionner la manière dont les contenus web, et donc la présence en ligne des marques, sont optimisés pour les moteurs de recherche. Ils s’appellent Siri, Cortana, Alexa et Google Assistant, et ils vont devenir vos meilleurs amis.

OK Google : Que dit Darwin sur le SEO ?

Depuis la démocratisation des smartphones en 2007, les technophiles sont avides de nouvelles techs prêtes à révolutionner le digital. De nombreux candidats se sont cassé les dents sur l’autel du grand public : les Google Glasses sont un échec, les montres connectées peinent encore à se faire une vraie place et les tablettes n’ont pas vraiment bouleversé les usages. La sélection naturelle théorisée par Darwin n’en finit pas de martyriser la technologie.

Les intelligences artificielles, en revanche, ont fait une entrée fracassante sur le marché. Google Home a rejoint Alexa et leur petite soeur made in Apple sur un marché très concurrentiel… et déjà très porteur. Au premier semestre 2018, 36,5 millions d’Américains utilisaient une intelligence artificielle au quotidien : une croissance de 129 % par rapport à 2017 ! Un signe de plus, s’il en fallait, que les intelligences artificielles marquent un pivot dans l’évolution technologique.

OK Google : Quelles seront les conséquences de la recherche vocale pour le SEO ?

Dites-le avec des phrases. Le nombre de recherches vocales a drastiquement grimpé, année après année, avec l’évolution progressive des smartphones. Néanmoins, elle s’impose moins comme une nouveauté que comme un nouveau standard. Et, avec elle, s’invente une nouvelle sémantique de recherche qui destitue le règne du mot-clé pour lui préférer un flux conversationnel plus oralisé, et donc plus long. De quoi complètement bouleverser les stratégies SEO engagées jusqu’ici.

Assistance on-the-go. L’avènement du téléphone portable a fait de la recherche un outil mobile. Après avoir retiré les fils, voilà que nous coupons les doigts de l’équation : avec une intelligence artificielle à portée de voix, les questions se posent sans même avoir besoin de mettre la main à la poche. Un rapport au mobile qui gagne en intimité et qui a de quoi ravir les entreprises : la croissance exponentielle de recherches sur mesure s’annonce comme une nouvelle mine d’or et de data à mettre au service des besoins clients.

Goodbye l’écran. La nouveauté de Google Home et de ses consœurs, c’est que l’intelligence artificielle se sépare de l’écran qui, jusqu’ici, avait joué un rôle déterminant dans l’évolution de la technologie. De quoi dramatiquement modifier les règles traditionnelles du référencement web et nous pousser à repenser des concepts de la visibilité et du ranking.

OK Google : Comment les marques vont-elles s’adapter à la recherche vocale ?

Une recherche vocale ne se formule pas de la même manière qu’une recherche digitale. Là où le mot-clé siégeait sur le trône des stratégies SEO jusqu’à maintenant, le vocal transforme la sémantique du web pour y instiller le conversationnel, le vrai, le naturel – bref, on parle à son smartphone ou à son assistant personnel comme on parle à ses potes. L’oralité investit les moteurs de recherche et inverse les usages, au profit de l’abandon de stratégies de référencement semant des mots-clés à foison, déjà mises à mal par les modifications régulières des Google bots.

Au-delà du type de sémantique, c’est la hiérarchie du ranking que la recherche vocale transforme. La « position zéro » tant prisée des entreprises, encart de réponse direct proposé par Google en haut de ses pages de résultats, sera désormais l’unique réponse utilisée par les assistants vocaux. Autrement dit, seuls les mieux référencés continueront d’exister. Exit les recherches par mots-clés tronqués qui laissent de plus en plus place à des requêtes de conversation : la logique de l’oralité s’apprête à ouvrir de nouveaux besoins, et donc de nouveaux usages.Après l’évolution de la recherche mobile avec l’avènement du « responsive » dans les algorithmes Google, la recherche vocale s’impose comme le nouveau défi en termes de stratégie de référencement pour les entreprises.

L’enjeu est de taille, et il est business : le référencement naturel reste le levier d’acquisition de trafic digital le plus ROIste pour 60 % des acteurs du e-commerce. Ok Google : comment faire pour grimper dans ton club VIP ?