Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence MilleSoixanteQuatre

Référencement naturel : mythes vs réalité

2 octobre 2019

Dans l’art du SEO, il y a beaucoup de mythes qui ne correspondent pas forcément à la réalité. Surtout quand la réalité, c’est qu’on n’est pas un grand groupe international avec un budget démesuré, mais une petite équipe avec peu de ressources. Décryptage sur la réalité du référencement naturel en 2019.

#1 Le netlinking est indispensable pour un bon SEO

LE MYTHE. La stratégie de liens, c’est la base du SEO, comme vous le diront environ 132 000 articles référencés par Google. Et c’est vrai, bien évidemment. L’idée, c’est d’augmenter le nombre de lien vers un site pour améliorer son positionnement et sa visibilité.

LA RÉALITÉ. Oui mais… quand on n’est pas le groupe Accor et que le premier défi de notre stratégie SEO c’est d’exister sur Google, faire fructifier le netlinking prend du temps, beaucoup de temps.
Attention : le quality score du lien est primordial pour l’efficacité de la stratégie. Des milliers de liens provenant de forums coûteront cher… Dans les deux sens du terme : la facture sera salée, et aucun résultat ne sera notable.

#2 Comment mettre en place une bonne stratégie de contenus ?

LE MYTHE. Le contenu est un des volets les plus importants d’une bonne stratégie SEO : c’est en scannant le texte que Google sera en mesure de déterminer le sujet de la page et de la référencer correctement. L’objectif est donc simple : un bon contenu avec les bons mots-clés pour assurer le positionnement stratégique de l’entreprise. Oui mais… Comment créer 150 pages bien référencées quand on n’a qu’un seul service à mettre en avant ? Le problème de ce mythe, c’est qu’une fois encore, il est viable pour les grandes entreprises qui proposent de nombreux services et qui ont la possibilité de créer une flopée de contenus optimisés.

LA RÉALITÉ. Misez sur la qualité plutôt que la quantité… Et ça tombe bien, puisqu’à l’heure de l’expérience utilisateur, la pertinence et la qualité des contenus sont des critères de plus en plus importants pour le référencement naturel. Attention, donc, à ne pas tomber dans le piège des articles infestés de mots-clés, mais à les placer à des endroits stratégiques et, surtout, à étoffer leur environnement avec les bons synonymes.

De la même manière, plutôt que de pondre des articles à la chaîne, n’hésitez pas à mettre à jour ceux qui sont déjà publiés pour bénéficier de leur trafic et de leur référencement existant.

#3 Le SEO doit être pensé dans une stratégie d’acquisition

LE MYTHE. De nombreuses entreprises conçoivent encore le SEO comme un canal à optimiser pour driver un maximum de trafic et se positionner sur les moteurs de recherche.

LA RÉALITÉ. Nous sommes entrés dans l’ère de l’omnicanalité, et le SEO n’y échappe pas. Il s’inscrit dans un circuit d’acquisition, mais ne peut s’y résumer : des outils complémentaires, comme le SEA, le content marketing ou une stratégie social media travaillent de concert pour augmenter le trafic web, donc le scoring, donc le référencement… et donc le trafic.

#4 SXO : faut-il tout miser sur l’expérience utilisateur ?

LE MYTHE. L’UX, on la voit partout à toutes les sauces, et ce n’est pas près d’être fini : désormais, Google indexe les pages selon le quality score accordé à l’optimisation de l’expérience utilisateur proposée par le site web. C’est une brique de plus à déployer – et pour un petit budget, pas toujours facile de savoir prioriser.

LA RÉALITÉ. L’expérience utilisateur est définie par de nombreux critères dont la vitesse du site, l’architecture, les liens internes… Le meilleur conseil pour un bon SEO est donc de créer un site bien construit, organisé, simple à comprendre. Il faut reprendre les bases mêmes de Google : l’information recherchée doit être facile et rapide à trouver.

C’est d’autant plus vrai que, désormais, près de 50 % des utilisateurs ne cliquent pas sur le lien du premier résultat : Google tend à afficher directement le résultat le plus pertinent lorsque la question le permet. Ces sites ayant mis en place des « featured snippets », c’est-à-dire des balises et des réponses simples, sont favorisés par Google qui les place directement en top position et leur assure une forte visibilité.

#5 Petits budgets, gros référencement : c’est possible ?

LE MYTHE. Le résultat est à la hauteur de ce qu’on investit – en temps comme en argent. Pour avoir un bon positionnement stratégique sur Google, ça veut dire : beaucoup.

LA RÉALITÉ. Plutôt que de vouloir tout faire, et de le faire mal, mieux vaut cibler ses actions, et surtout sélectionner quelques mots-clés ultra qualitatifs, identifier des dérivés pertinents, s’engager dans une stratégie pointue… Et 100 % originale bien sûr : Google n’aime pas les copié-collé. Ce serait dommage de gâcher tant d’efforts avec un vilain « duplicate content » qui dé-référencera votre site, non ?