Des coupures publicitaires au beau milieu d’un film au cinéma

Par Sarah G. le 22/12/2015

De quoi laisser le temps d'aller chercher plus de popcorn.

Avec la montée des Adblockers, la publicité est perçue comme trop envahissante par le grand public. En effet, d’après l’étude « Publicité et Société » de 2013, 66% des français la trouve même intrusive. Il reste malgré tout un endroit où il est impensable de mettre en place une coupure publicitaire : le cinéma. Mais Tivo, une marque de boitier d’enregistrement TV et l’agence WorldWide Agency School ne sont pas de cet avis. Pour promouvoir les fonctionnalités de son dernier boitier, la marque invite une centaine d’influenceurs à une projection privée de Spectre, le dernier James Bond dans un cinéma du Colorado. Durant le film, les invités seront victimes de 3 coupures publicitaires au moment où la tension est à son apogée. De quoi créer un tollé auprès des cinéphiles. Après la troisième vague de publicités et devant une horde de gens agacés, Tivo rallume les lumières et dévoile le subterfuge. Son boitier TV, ayant un « Skipmode », permet de passer les publicités lors d’un visionnage en différé. A la sortie du cinéma, des stands promotionnels sont installés et chaque invité repart avec son boitier.

Avec cette opération, Tivo séduit la cible en utilisant un insight simple : pourquoi accepter les coupures publicitaires chez soi et non pas au cinéma ? Le message passe d’autant mieux auprès des invités, qu’ils sont confrontés à un sentiment de frustration. Une campagne publicitaire « anti-pub » qui devrait encore inciter le monde de la communication à faire une publicité de la meilleure qualité possible.

Crédits

News Scan Book

Le nouveau blog d’Eficiens
Stoli : Loud and Clear

1

2

3

4

5

Précédent Suivant