Advertisement

Comment la civic tech bouleverse l’engagement des marques

Par Xuoan D. le 19/06/2017

Et si c'était au numérique et aux entreprises de sauver le monde ?

Lors des Chatons d’Or – placés cette année sous le signe de l’engagementAxel Dauchez a exposé sa vision de la civic tech, qu’il a matérialisée en fondant la startup Make.org. Pour l’ancien CEO de Deezer, de Publicis France et de VivaTech, l’engagement des marques a « basculé » dernièrement, sous l’impulsion des plateformes digitales. Les marques vont maintenant au-delà des politiques RSE « qui n’étaient qu’à la dimension de l’entreprise », en identifiant des problèmes globaux qu’elles cherchent à résoudre « en montant des coalitions » avec d’autres marques et associations. Un exemple ? Always et ses campagnes pour mettre fin au sexisme.

Mais le public est-il prêt à de telles prises de position corporate ? « Oui, à plus de 51%, et c’est une première » selon Axel Dauchez citant une étude récente. Cela est clé alors que « la puissance publique diminue, avec des blocages plus importants que les forces de transformation ».

Cette interview minute tournée en marge des Chatons d’Or, dans la coupole de l’ancien siège du Parti communiste français, aborde également la question de la mesure de l’opinion, plus désuète que jamais pour Axel Dauchez, qui préfère lui substituer « une écoute » aussi massive que précise grâce à la technologie.

News Scan Book

L’histoire du logo Paris 2024
The Race d’EDF

1

2

3

4

5

Précédent Suivant