rentaminority-top

Rent-A-Minority parodie la question de la diversité

Viral Par Mégane G. il y a 10 mois

Après Adopte Un Mec, Adopte ''Une femme musulmane souriante'' ou ''Un homme noir intello''.

« Trois minorités pour le prix d’une, je suis un très bon apport pour les employeurs ». C’est avec cynisme et auto-dérision qu’Arwa Mahdawi dresse son portrait. Directrice de la stratégie et de l’innovation pour l’agence new-yorkaise Cummins&Partners, elle appartient à 3 groupes moins considérés en entreprise car c’est une femme, lesbienne, et d’origine palestinienne. Si Arwa Mahdawi ne revendique pas ces particularités, force est de constater que la diversité est un sujet de société fort. Et plus particulièrement dans le monde de l’entreprise, auquel la jeune femme reproche d’agir en surface plutôt qu’en profondeur : pourquoi chercher à gommer les inégalités de représentation dans la masse salariale quand on peut se contenter d’afficher des gens de couleur sur une brochure ? Un paradoxe poussé à l’extrême et mis en application dans le site parodique Rent-A-Minority qu’elle a créé pour dénoncer cette hypocrisie.

Aux États-Unis, la question diversité suscite toujours le débat, notamment à l’approche de la cérémonie des Oscars 2016. Pour la deuxième année consécutive, aucun(e) comédien(ne) ni réalisateur(trice) noir(e) ne fait partie des nommés, alors qu’en 2010 13,6% de la population était afro-américaine. Comme premier élément de réponse, Arwa Mahdawi propose de « simplement parler d’égalité » plutôt que d’utiliser « le mot diversité, car il n’a pas de sens ».

screen-site1
screen-site2

Publicité

Commentaires

Tags

Publicité