Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence ici Barbès

Coup d’envoi des Tabado Games de l’Institut national du cancer avec ici Barbès

29 novembre 2019

Les élèves des centres de formation des apprentis et des lycées professionnels sont deux fois plus nombreux à fumer (47 %) que leurs homologues des filières générales et technologiques (22 %). Alors comment motiver leur arrêt du tabac ? ici Barbès a relevé le défi en créant les Tabado Games pour l’Institut national du cancer (INCa), qui coordonne, en lien avec les acteurs locaux de la promotion de la santé, Tabado, un programme d’aide au sevrage tabagique réalisé en milieu scolaire.

Les Tabado Games reprennent les codes de l’univers du sport pour proposer aux élèves et aux enseignants de participer à un challenge entre établissements sur l’année scolaire.

ici Barbès a imaginé l’ensemble de l’opération avec pour mojo : « débarrassez-vous du tabac » :
- des affiches annoncent l’arrivée des Tabado Games dans les établissements ;
- un livret est remis à la première réunion ;
-un film encourage les jeunes à rentrer dans le game !

Et pour qu’ils restent motivés, l’agence a aussi créé :
- un site dédié au programme Tabado et aux Tabado Games pour les élèves, les établissements partenaires, et les parents ;
- une version dédiée de l’appli d’aide au sevrage tabagique Kwit ;
- des filtres Snapchat géolocalisés, proposés au fur et à mesure de l’avancée du programme.

« Quitter le tabac est un processus difficile... Il fallait donc créer un univers cool et drôle pour donner envie aux élèves de s'inscrire au programme Tabado.
Ce côté "pas de prise de tête" est essentiel pour les convaincre », commente Alexandre Drouillard, directeur de la création.

L’objectif de l’Institut national du cancer et des acteurs locaux de la promotion de la santé est, cette année, de motiver et d’accompagner 140 établissements, soit plus de 60 000 élèves dans l’arrêt du tabac. Efficace, gratuit et motivant, le programme Tabado a déjà fait ses preuves avec deux fois plus d’arrêts constatés dans les structures qui l’ont mis en place.