Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence Publicis Consultants

Sondage exclusif TNS-Sofres/Sécurité routière : 61% des conducteurs âgés de moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant (et 32% en écrivent)

11 octobre 2013

Devant ce constat alarmant, véritable phénomène de société, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne : « Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? ».

Aujourd’hui, plus de 24 millions de Français ont un smartphone, et ils sont près d’un tiers à l’utiliser en conduisant. Ce chiffre est à multiplier par deux lorsqu’il s’agit des moins de 35 ans.

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l’attention d’un conducteur :
• auditive (l’attention est détournée par ce que l’on entend),
• visuelle (l’attention est détournée par ce que l’on voit),
• physique (l’attention est détournée par ce que l’on fait),
• cognitive (l’attention est détournée par des pensées).

Écrire un message en conduisant multiplie par conséquent le risque d’accident par 23 : il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes.

La nouvelle campagne de la Sécurité routière « Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? » présente, pour la première fois, un film TV et des messages radios « réalistes » afin de provoquer une prise de conscience des risques liés à l’utilisation du smartphone en conduisant.

Le succès du smartphone est planétaire : en 2013, les ventes mondiales dépassent pour la première fois celles du portable simple. À tel point que des philosophes s’interrogent sur ce sujet de société.

En France, les derniers chiffres sur l’utilisation du smartphone montrent l’attachement, mais aussi la dépendance à cet objet d’hyper-connectivité : chaque Français envoie en moyenne 156 SMS par semaine (contre 19 en 2009).

« Quand j’entends mon smartphone, il faut que je regarde l’écran, c’est plus fort que moi »

Pour 38% des conducteurs, regarder son smartphone lorsqu’il émet un son (appel, SMS, alertes, mels) est un réflexe.
Le pourcentage s’élève à 67% pour les moins de 35 ans.

L’usage du smartphone au volant : un nouveau conflit des générations

Les derniers sondages révèlent une augmentation de la consultation des smartphones au volant, particulièrement chez les conducteurs de moins de 35 ans.

Ainsi, dans le sondage TNS-Sofres de septembre 2013 réalisé pour la Sécurité routière, 31% des conducteurs reconnaissent lire des SMS, des alertes, des mels au volant (contre 11% en 2011) et 13% admettent en rédiger. Ces pourcentages s’élèvent respectivement à 61% et 32% pour les moins de 35 ans.

Près d’un tiers (28%) des moins de 35 ans admettent s’être fait une « grosse frayeur » en consultant leur smartphone en situation de conduite.

Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? - TV
Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? - Film Web

Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? - Radio