etude-mobile-me-800x449

Étude : le mobile, étape obligatoire avant un achat ?

Par Sarah G. il y a 5 mois

Le mobile + moi = des opportunités pour les marques.

Quantcast a réalisé l’étude « Mobile + me : de nouvelles opportunités pour les marques » qui interroge les comportements et les préférences des consommateurs anglais, français et allemands sur mobile. Pour beaucoup d’entre nous, le smartphone n’est pas juste un appareil, mais bel et bien une part importante d’eux-mêmes. C’est sur ce support que nous passons le plus de « temps pour nous », ce que l’étude appelle le « me time », c’est à dire des moments de plaisir et de loisirs en dehors de nos responsabilités. En devenant partie intégrante de notre « me time », nous ne pouvons supporter que cet objet soit pollué par des publicités non-pertinentes. Ce qui explique que 51% des consommateurs estiment que les campagnes sur mobile sont plus intrusives que celles diffusées sur desktop ou tablette.

Dans cette étude, l’analyste Benedict Evans explique que « Le smartphone est le soleil et tout le reste gravite autour de lui ». Même si cette phrase peut révéler les sentiments que nous éprouvons vis à vis de nos smartphones, le manque d’implication sur ce support de la part des marques n’en fait pas encore toute à fait une réalité, surtout en matière de m-commerce. Avec l’ère du digital, les consommateurs n’ont plus besoin de se déplacer en magasin : ils peuvent comparer les produits, regarder les avis et acheter depuis leur canapé. Et même si l’étude nous révèle qu’en moyenne la population effectue 5 recherches d’achat sur mobile par jour, 1/3 réalisent des achats depuis leur smartphone. Le m-commerce est donc un marché en expansion et un enjeu non négligeable pour les marques.

Les chiffres clés de l’étude :

- 51% des millenials utilisent leur mobile pour faire des recherches sur internet (contre 41% en général)
- En moyenne les millenials effectuent deux achats par semaine sur mobile (contre 1 par semaine pour le reste de la population).
- 80% des millenials admettent avoir déjà été influencés par une publicité mobile lors d’un achat (contre 64% en général).
- 59 % des consommateurs affirment qu’ils accepteraient mieux une publicité mobile si elle était pertinente pour eux.

Comment améliorer sa publicité sur mobile ?

Comme le dit Seth Godin, « Tout le monde n’est pas votre consommateur ». La règle absolue est donc de connaître sa cible. Encore plus sur un device ou la publicité est perçue comme particulièrement intrusive. Quantcast préconise d’utiliser les bons outils (musique, vidéos, photos, textes) au bon moment avec la bonne personne. Un effort pour comprendre comment ses consommateurs intègrent leur mobile dans leur vie doit être également fourni de la part des marques. Proposer aux consommateurs des campagnes nettement plus créatives devient une nécessité car le risque de désengagement avec la publicité sur ce média est particulièrement fort. Un challenge primordial puisque d’après Franck Lewkowicz, Directeur Général France de Quantcast, en 2018 nous passerons plus de temps sur internet depuis notre mobile que sur tous les autres devices réunis.

etude-mobile-me-3

etude-mobile-me-2

etude-mobile-me-1

Publicité

Crédits

  • Étude :
  • Pays : Royaume-Unis Allemagne France
  • Publication/diffusion : février 2016

Commentaires

Tags

Publicité

Agences