Advertisement

Quand une agence souhaite une bonne Saint-Valentin à ses clients

Par Mégane G. le 12/02/2016

Do you want to be my KPI ?

Inspirée par un épisode des Simpson dans lequel Bart crée ses propres bonbons de Saint-Valentin, l’agence canadienne Evans Hunt a tenu à faire part à ses clients de son amour à l’occasion de la Saint-Valentin. Des annonceurs comme le constructeur immobilier Albi ou les aliments pour bébé Baby Gourmet ont eu la surprise de recevoir de petites boites ornées de coeurs. À l’intérieur, des friandises en forme de coeur. Un cadeau traditionnel offert un 14 février, à l’exception des inscriptions ornant les sucreries. « Be my KPI », « Talking copy to me » ou « No brief no love », l’agence de Calgary s’est amusée à coupler les clichés relatifs à la Saint-Valentin au vocabulaire de la communication. Les bonbons, comestibles, sont mis en scène dans une campagne print colorée.

Evans Hunt choisit la fête des amoureux pour célébrer ses relations avec ses clients et démontrer son savoir-faire. Car le twist entre poncifs amoureux et lexique marketing relève du challenge rédactionnel : l’agence explique que les accroches devaient respecter le calibrage de 9 caractères par ligne. De quoi relativiser un peu la contrainte, parfois décriée, des 140 caractères d’un tweet. Et vous faire aimer un peu plus vos clients.

valentineagency-9

1-valentineagency

2-valentineagency

3-valentineagency

4-valentineagency

5-valentineagency

6-valentinagency

7-valentineagency

valentineagency-8

Crédits